dimanche 30 mars 2008

Brioches légères d'Eryn

Et bien voici encore une recette de pâte levée, cette fois-ci j'ai suivi une bonne adresse que nous a fourni Laulau sur le forum "Au coin du feu"... celle du blog "Eryn et sa folle cuisine", pour tester sa recette de Brioches légères à la fleur d'oranger. Je l'ai vue réalisée à plusieurs reprises et puis je voulais à mon tour la déguster. Je l'ai préparée, sans aucun changement. Elle est agréable tartinée au petit dejeuner avec un peu de confiture ou de purée d'amande... ou plus simplement dégustée nature, comme cela...


Brioches légères à la fleur d'oranger d'Eryn
Pour 10 à 12 briochettes ( moules silicone à briochettes ) :

- 350 g de farine
- 175 ml de lait tiède
- 40 g de sucre
- 1 càc de sel
- 1 sachet de levure sèche de boulanger
- 1/2 oeuf battu ( l'autre 1/2 pour la dorure )
- 30 g de beurre fondu
- 3 càc d'eau de fleur d'oranger
Dorure : le 1/2 oeuf restant battu avec 3 càc de fleur d'oranger et 1 càc de sucre

Dans la cuve de la MAP, verser le lait tiédi, le sucre et la levure, le beurre fondu tiédi et l'eau de fleur d'oranger. Laisser reposer 10 minutes, puis ajouter la moitié de l'oeuf battu, la farine et le sel. Lancer le programme pâte afin de réaliser pétrissage + 1ère levée.
Dégazer la pâte, la diviser en pâtons d'environ 55 g chacun. Bouler et déposer dans des moules en silicone. Badigeonner au pinceau du mélange demi-oeuf battu + fleur d'oranger + sucre. Laisser lever 30-40 minutes dans un endroit tiède.
Enfourner 10 à 15 minutes à 160°C.
(Source: Eryn et sa folle cuisine)

Ce que j'en ai pensé:

J'aime beaucoup la brioche, mais à mon sens, cette recette est, avouons-le, tout de même plus proche du pain au lait que de la brioche car elle contient si peu d'oeuf et de beurre. Elles sont néanmoins moelleuses, et agréables à déguster au petit déjeuner agrémentées d'un peu de confiture...

mercredi 26 mars 2008

Buchty, la brioche allemande à partager

Séduite par sa forme, depuis longtemps je me disais, il faut que je teste cette recette... A force de la voir sur les blogs et encore plus en feuillettant sans arret le livre de Cécile (alias Gatococo voir son site Atelier Pain -clic-), j'ai enfin franchi le cap... Finalement cette recette est simplissime, j'ai testé les deux versions en même temps, en suivant chacune d'elle à la lettre,... Au bout du compte, même résultat, impeccable, une pâte souple, magnifique et très agréable à façonner. Choisissez la version qui vous convient, personnellement je n'ai trouvé aucune différence entre les deux avant ou après cuisson...Les deux Buchty n'ont pas fait un pli hier auprès de mes collègues de travail, d'ailleurs je pense que les plus gourmandes viendront piquer ici la recette :)
la version originale... Buchty

450g de farine
5g de sel
50g de sucre en poudre
50g de beurre
120ml de lait
20g de levure fraiche
3oeufs 40g de beurre fondu
Préparez un moule de 20*20 ou 25*17, ou rond...en le beurrant. Mélangez la farine, le sel et le sucre.Faites fondre le beurre, puis ajoutez le lait. Laissez tiédir et délayez la levure dans ce mélange.Ajoutez un peu de de farine afin d'avoir une pâte fluide un peu épaisse. Recouvrez la surface d'un peu de farine ( on ne voit plus la pâte) et laissez lever 30 minutes.Pétrissez et ajoutez un à un les oeufs en alternant avec un peu de farine. Cela dure environ 10 minutes.Laissez levez 2h, puis faites retomber la pâte et formez des petites boules de 40à 65g. Rangez les dans le moule. beurrez le dessus des boules, filmez et laissez lever 1h / 1h30, jusqu'à ce que la pâte ai doublée de volume. Préchauffez le four à 190°c.Répartissez le restant de beurre fondu sur le dessus de la Buchty et faites cuire 25 minutes environ.Démoulez, laissez refroidir et saupoudrez de sucre glace.


(Source: Livre: Tous les pains du monde, recette réalisée aussi par
Lolie -clic-)



ou une autre version,

Buchty de Gatococo

500g de t45
1,5 càc de sel (ou 2 selon les goûts)
70g de sucre en poudre
90g de beurre
120 ml de lait
2 cà c de levure sèche de boulangerie
3 oeufs moyens
40g de beurre fondu


Mettre tout ds la map et lancer le programme pate (2h20 sur la pana). Dégazer complétement la pate et la couper en 15 ou 16 parts égales les bouler, les rouler dans le beurre fondu et les disposer dans le moule en ne les serrant pas trop (j'ai pris un moule pyrex à four : nickel) sinon un carré à gateau est idéal (j'ai fait un rectangle de 3x5 normalement c'est un carré de 4x4). Laisser doubler au chaud (1h30 minimum) remettre le restant de beurre fondu (refaire fondre) sur la brioche, cuire à 190 degrés, j'ai couvert en deuxième moitié de cuisson saupoudrer de sucre glace avant de servir

Recette tirée du livre "tous les pains du monde", adaptée par Gatococo
Source: Forum Pain Brioche et Compagnie -clic-)
Ce que j'en ai pensé:
Que du bonheur, et ce façonnage est si gracieux! N'ayant pas senti à la dégustation beaucoup de différence entre la version de Gatococo ou la version originale, je resterai donc sur la version originale, car elle met moins de beurre dans la préparation. Sinon, à refaire sans aucun doute, tellement la pâte est une merveille à travailler!En tous cas, si vous voulez aussi vous régaler les yeux, je vous conseille le livre de Cécile (Gatococo) car il est une mine de conseils, de façonnages et donne de solides bases pour utiliser la machine à pain. Bravo Cécile!

lundi 24 mars 2008

Brioche en nid de Pâques

Le Printemps est arrivé, je vide mes placards, que trouve-je? 1kg500 de farine de gruau, à utiliser rapidement bon, et bien ce sera brioche de paques, lapin, tortue, coccinelle, et escargot... C'est plus le façonnage qui est sympatique que la recette en elle-même, toute recette de pâte à brioche peut aller, par exmple, celle de ma brioche qui n'en fait qu'à sa tête (clic) ou la fameuse pâte à navette de Fidji ici (clic)...


Brioche en nid de Pâques


Ingrédients:
20 g de levure fraîche,
500 g de farine de gruau T45,
3 oeufs,
1 yaourt,
1 cuiller à soupe de purée de noisette,
1/2 CS de mélasse,
1 cc d'extrait de vanille,
environ 15 cl de lait,
80 g de sucre,
1 cc de sel,
80 g de beurre,
150 g de petits oeufs de pâques à la liqueur,

Pour la déco:friture, sujets en chocolat etc...



Préparation

Dans la machine à pain, déposez la levure fraîche émiettée. Ajouter la farine, le sucre, le sel. ensuite, faire la tare avec votre balance et peser: 3 oeufs+ le yaourt+la purée de noisette+la mélasse+l'extrait de vanille+ajouter du lait pour atteindre 425 g. Mettre le programme pâte en route. Une fois que le pâton est formé, vérifez qu'il est bien souple, ajouter un peu de lait si besoin (varie selon la qualité de la farine). Enfin, ajouter le beurre coupé en petits cube en plusieurs fois.
Laisser le programme se terminer. Dégazer la pâte à brioche.
Etaler la pâte au rouleau à pâtisserie. Découpez un cercle de pâte de la taille de votre moule (fond), ceci formera le socle. Former deux longs boudins très fins, et les torsader. Déposer cette torsade tout autour du socle de pâte pour former le bord de la brioche.

Avec le reste de pâte, étaler un rectangle, y répartir des petits oeufs de Pâques à la liqueur, et rouler comme pour en faire un roulé. Découper des morceaux et les poser au droit, comme si vous faisiez un chinois.
Laisser lever la pâte, jusqu'à ce qu'elle double de volume. Badigeonnez au pinceau avec un peu de lait.
Enfourner à 170°C pendant 30 minutes environ.

Décoration:
Diluez du blanc d'oeuf avec un peu d'eau. Décorez les ronds du nid. Ajoutez ensuite des oeufs de pâques, de la friture, et des petits sujets en chocolat... selon votre goût.



Avec le reste de pâte vous pouvez aussi faire des lapins, une tortue, un escargot, une coccinelle etc... cela fera la joie des enfants.





Pour le façonnage des lapins allez plutôt voir chez "Confiture maison"(clic)... Merci Vanessa!

(Source: Pour les ingrédients, inspirés de loin de la recette des briochettes au yaourt à la purée de noisettes d' Anne sur son livre Pains Gourmands (Papilles et Pupilles -clic)... avec une large disgression pour le façonnage aussi, c'est bibi... :) )



Ce que j'en ai pensé:

Et bien disons que je suis un peu déçue de ne pas avoir beaucoup senti ni la mélasse, ni les noisettes... Malgré l'ajoût de beurre, cette pâte à brioche est un peu sèche à mon goût.Par contre, je me suis bien amusée en faisant le façonnage, disons que ma fille ce matin était ravie, amusée et a jeté son sort sur la tortue, dont le ventre était garnie de chocolat bien caché hi hi hi... tout en chipant les oeufs dans l'autre nid de pâques, ben voyons y'a qu'à faire comme cela car c'est vrai, franchement, les petits oeufs cuits qui ont fondu à la cuisson dans la brioche, c'est pas mauvais non plus hein :)

dimanche 23 mars 2008

Joyeuses Pâques 2008

video

Alors cette année, les cloches son encore passées... Certaines sont venues directement de Romes, d'autres ont fait un crochet en passant aussi par Hugier.... Lucie s'en est donnée à coeur joie, tout comme l'année dernière (clic).


Merci les cloches, sous la neige! Alors, on partage?????


samedi 22 mars 2008

Biscuits moelleux okara, mandarine et chocolat



Comme je vous l'ai expliqué lors de mon billet sur la machine à lait végétal (clic), à chaque réalisation de lait de soja (ou tonyu), je récupère le broyat de soja, qui s'appelle l'okara... Cela se présente sous la forme d'une semoule de graine de soja finalement, à la texture humide. J'ai lu que l'on pouvait l'utiliser de différentes manières, car c'est très fade. Il peut être utilisé en galettes, soupe, purée, ragoûts, sauces, en mélange avec d'autres céréales en accompagnement d'un plat mais encore dans le pain, biscuits et gâteaux... C'est donc tout naturellement que je me suis exercée à inventer une recette avec le résidu de ma production de lait du jour, j'aime pas gâcher... Et puis j'ai voulu complètement déculpabiliser ma gourmandise en utilisant des produits sains et diététique...Si vous n'avez pas de machine à lait végétal vous pouvez soit vous rendre sur le site Style2vie (clic) pour en savoir plus, ou plus simplement tenter de le faire avec un bon blender maison, Liana avait fait un test sur son site ici (clic).... qui fera tout aussi bien l'affaire.



Biscuits moelleux Okara, Mandarine et Chocolat
Ingrédients:
200 g d'okara frais égoutté,
100 g de farine de blé T65,
100 g de farine de riz,
20 g de flocons de quinoa,
20 g de flocons d'avoine,
1 cc de poudre à lever à gâteaux (ou de bicarbonate),
80 g de sucre de canne (ou moitié sucre de canne/moitié rapadura),
80 g de purée d'amande blanche,
80 g de pépites de chocolat,
1 dl (100g) de lait de soja (ou autre),
1 oeuf,
4 gouttes d'huile essentielle de Mandarine rouge (ou autre agrume),
1 pincée de sel.



Préparation:


Dans un grand bol détendre la purée d'amande pour la rendre homogène à l'aide d'un fouet, y ajouter l'huile essentielle, l'okara, le lait, et l'oeuf battu. Bien mélanger. Dans une terrine mélanger les ingrédients secs: farine de blé et de riz, poudre à lever, les flocons de quinoa et d'avoine, le sucre, et la pincée de sel.


Incorporer le contenu du bol à la terrine en mélangeant à la cuiller en bois, sans battre la préparation pour éviter qu'elle ne prenne du corps. Terminer en incorporant les pépites de chocolat pour les répartir uniformément.


Sur une plaque silicone ou un papier sulfurisé sur plaque, déposer une belle cuiller à soupe de préparation. Vous dev ez obtenir une vingtaine de biscuits...

Cuire à 200°C pendant 10 à 15 minutes selon la coloration recherchée.

(Source: Séverine SSDD)
Ce que j'en ai pensé:
On peut aussi les rendre encore plus moelleux, en remplaçant le lait de soja ou de vache par un yaourt (100g env.). Nous nous sommes régalés, ces petits moelleux, ont très vite trouvé preneurs, à déguster au petit déjeuner, ou au goûter en en-cas faciles à transporter, tout en sachant qu'il n'y a que des bonnes choses dans ces moelleux... D'ailleurs en les réalisant, j'ai eu une pensée pour Cléa (clic), car j'ai beaucoup progressé, dans l'aisance et le réflexe de l'utilisation de produits sains, notamment, la purée d'amande, les flocons de quinoa etc grâce à son partage sur son blog et à ses livres :).. C'est typiquement une recette que j'aurais pu rencontrer sur son blog.... Cléa, si tu passes par là, ceci est une invitation :)...

dimanche 9 mars 2008

Pavé très rustique au levain de seigle

En pleine boulange au four en ce moment, le mauvais temps aidant puisqu'on ne peut rien faire d'autre à l'extérieur... Alors là pour ce pavé, on peut dire que je suis très fière de moi ! Pour le coup, j'ai créé entièrement cette recette et d'une, et de deux, je suis arrivée à un pavé au look très rustique à la mie comme vieillie, incrustées de petites choses pour l'enrichir. Et une croûte bien dorée, au petit goût de caramel bien épaisse et croustillante, comme j'aime allez, je vous donne tout de souite "ma recette"... hi hi hi






Pavé très rustique au levain de seigle et aux fruits secs

350 g de farine de blé T65,
60 g de farine de blé intégrale T150,
100 g de levain de seigle désactivé déshydraté (comme chez Miamstramgram –clic-),
15 g de son de blé,
20 g de levure fraîche de boulanger, ou 2 cc de levure sèche type Briochin,
1,5 cc de sel fin,
320 g d’eau,
1 CS de mélasse noire de canne à sucre,
40 g de noisettes,
40 g de raisins secs.

(Crédit Photo: Bienmanger.com -clic-)

Mettre dans la cuve de la MAP : la levure, puis la farine, le levain, le son, le sel, l’eau, la mélasse. Lancer le programme pâte en mettant les ingrédients dans le réservoir à graines si votre MAP en est munie. Après 10 minutes de pétrissage ajouter les fruits secs si la machine ne le fait pas seule. Laisser lever.
A la fin du programme, rompre. Déposer le pâton sur une feuille siliconée ou du papier sulfurisé en prenant soin de le lier en deux comme un porte feuille. Laisser lever de nouveau, en prenant soin de fleurer le pâton d’un voile de farine, puis le couvrir d’un torchon. Environ ½ h après, mettre votre four en route en préchauffage pendant 15 minutes à 250°C.

Enfourner le pavé, et jeter 1 petit verre d’eau sur la sole du four pour produire l’effet de buée. Diminuer le thermostat à 230°C. Cuire 45 minutes.
La croûte va colorer beaucoup,voire caraméliser du fait de la présence de la mélasse. La croûte sera épaisse et goûtue, ce qui en fera toute la spécificité de ce pain. Sans parler de la surprise de temps à autre d’un morceau de noisette ou de raisin !


(Source: Séverine SSDD)


Ce que j'en ai pensé:

J'ai été très surprise du résultat. Il est encore très bon le lendemain... Du fait des ingrédients complets type T150 et son, ce pain a donc une mie un peu moins aérée qu'un pain blanc, mais c'est ce qui fait son charme. Amis adeptes du pain d'antan, vous allez être servis. Si d'autres craignent le goût sucré 1/2 cs de mélasse peut aussi suffire.

samedi 8 mars 2008

Gaufres de pomme de terre à la noisette

Comme je vous en avais parlé fin 2007, j'ai reçu en cadeau de Noël un superbe gaufrier. Je l'ai testé à plusieurs reprises sur la recette de galettes fines miraculeuses -clic-, et j'avais testé la recette des gaufres de foire sans publier de billet car elles ont été englouties sans que j'ai pu prendre l'appareil pour immortaliser l'exploit. Il faut dire que cet appareil donne des gaufres fabuleuses. Promis, dès que ce sera la vraie saison des fraises, vous y aurez droit à ces gaufres de foires géantes, réhaussées d'un lit de chantilly hi hi hi... Il vaut bien cet honneur ce Fri-fri! En attendant, j'ai testé les gaufres de pommes de terre à la noisette, publiée par Carpe sur son blog Repaire et repère -clic- bien entendu customisée version santé :)
Gaufres de pommes de terre à la noisette

300 g de pommes de terre pour purée,
135 g de crème de soja (ou crème liquide UHT),
50 g de poudre de noisette,
1 oeuf entier + 1 jaune
Sel, poivre

Rapez avec une grille fine les pommes de terre pelées, lavées et bien essuyées. Ne les rincez pas mais essorez-les dans un torchon. Mélangez les oeufs battus avec la crème. Ajoutez les pommes de terre, le sel, le poivre, et enfin la poudre de noisette. Amalgamez bien le tout. Faites cuire en déposant une cuillère à soupe du mélange que vous étalez sur chaque plaque du gaufrier bien chaud (Th7 et plaques 6*10 du Frifri).


Ce que j'en ai pensé:

Nous avons beaucoup aimé la texture déroutante croustillante et fine de la gaufre apportée par la plaque 6*10 mais aussi du coeur fondant des pommes de terre. La noisette en poudre apporte une finesse supplémentaire au goût de ces gaufres. Nous avons dégusté ces gaufres avec une salade et une viande grillée. Mais je suis persuadée que la version saumon fumé de Carpe Diem devait être à tomber par terre...

vendredi 7 mars 2008

La Brioche qui n'en fait qu'à sa tête


Je devais vous poster cela dans la semaine, car cette brioche a été en très grande partie dévorée dimanche dernier, mais le courage n'y était pas. Besoin de repos, réparateur et de recharges les batteries. Alors qu'elle était si rigolote au sortir du four, je ne pouvais pas la laisser croupir dans mon ficher de recettes et photos en attente à jamais perdue... Alors le courage me reprend ce soir, et zouh, une petite brioche qui n'en fait quà sa tête... C'est une brioche à tête qui a un air très -voire- trop penchant. Mais qu'est-ce qu'elle était bonne !

Brioche à tête au sucre grain

440 g de farine de gruau T45,
4 oeufs en complétant jusqu'à 275 g de liquide avec de l'eau de fleur d'oranger ou du lait si nécessaire,
80 g de beurre ramolli,
60 g de sucre,
1 cc d'extrait de vanille liquide,
20 g de levure fraîche,
1,5 cc de sel fin,
1 poignée de sucre perlé,
Dorure:1 jaune d'oeuf délayé dans 2 CS d'eau et une pincée de sel.



Sortez tous vos ingrédients à l'avance pour qu'ils soient à température ambiante.

A l'aide d'une machine à pain ou d'un robot pétrisseur muni du crochet... Emietter la levure, verser la farine, mettre les oeufs et le lait, ajouter en dernier le sel, le sucre et l'extrait de vanille. Mettre le programme pâte de la machine. Une fois que le pâton se forme et est homogène, ajouter un à un les morceaux de beurre. La machine s'arrête de pétrir, laisser la pâte lever une fois jusqu'à la fin du programme. Rabattre la pâte en dégazant.
Munissez vous d'un moule à brioche cannelé. Le chemiser d' une feuille de papier sulfurisé humidifiée pour faciliter la mise en place dans les canellures et le démoulage par la suite.
Faire deux boules en partageant la pâte 2/3 et 1/3.
Mettre la première au fond du moule et faire un creux au milieu pour y déposer celle d'1/3 pour former la tête de la brioche. Dorer avec le jaune d'oeuf au pinceau.
Laisser lever la pâte une heure environ. Dorer de nouveau, puis déposer le sucre perlé sur toute la brioche.Enfourner à four froid thermostat 160°C.
Cuire 45 à 55 minutes selon votre four et la coloration désirée.

(Source: Séverine SSDD)


Ce que j'en ai pensé:
C'est une brioche comme on les aime, sans trop culpabiliser car elle n'est pas trop riche en beurre. La mie est tendre et filante toute de même... Et puis son petit air penchant nous a bien attendri... hi hi hi

lundi 3 mars 2008

Tofu nature maison

Bon, si vous êtes courageux et curieux, vous avez pu lire le post précédent, qui concerne la fabrication de lait de soja "maison" (clic) à l'aide d'une machine à lait végétal Vegan Star ou SojaMax DR 280... Alors pour continuer dans la lancée, et la tentative de maîtrise de mon nouveau joujou... J'ai donc réalisé un litre de lait de soja, et élaboré aussitôt après, du tofu maison. Ben finalement, c'est pas si compliqué ce quela à faire. Modus operandi:


Tofu nature maison

Préparer 1 litre de lait de soja à l'aide de la machine à lait végétal.
Attendre quelques minutes pour qu'il tiédisse un peu.
Peser 4 à 5 g de nigari*, le dissoudre dans 2 CS d'eau.




Verser le nigari dissous dans le lait de soja. Mélanger un peu.
Attendre 5 minutes que le lait coagule.
Prendre la faisselle, y placer l'étamine, verser le lait caillé. Evacuer le "petit lait".
Placer le reste de l'étamine dans la faisselle et le capuchon (couvercle).
Presser avec le poing pendant quelques minutes jusqu'à épuisement du petit lait, et la consistance recherchée du tofu. On obtient environ 200 g de tofu.
Démouler avec délicatesse le tofu ainsi réalisé.
Et c'est tout!

Le tofu est prêt à être consommé. Il se conserve au réfrigérateur.
Ce que j'en ai pensé:
A la dégusation, le tofu fait maison est plus doux, et surtout plus tendre (moins sec) que le tofu du commerce. Belle expérience et surtout, cela m'évitera désormais d'acheter du tofu bio à prix d'or. A 3 € les 200 g c'est vite vu, prix de revient avec la machine: 25 centimes d'€ pour 1 litre de lait...


*Nigari:
Le nigari est le produit obtenu en faisant traverser une masse importante de sel marin complet par une petite quantité d'eau. L'eau prélève les composés minéraux qui ont le plus d'affinité avec elle. Le chlorure de magnésium est la principale composante de ce produit qui ne contient qu'une quantité très réduite de chlorure de sodium.
La couleur du nigari peut varier, à l'image du sel complet selon la région d'extraction en fonction d'une petite quantité d'argile, intimement liée au sel, qui colore plus ou moins le nigari sans en changer sa valeur.
La principale utilisation du nigari étant de coaguler le lait de soja en vue de produire du tofou.
(Source: Celnat)

dimanche 2 mars 2008

Lait de soja maison avec la machine à lait végétal

Eh bien voilà, comme vous pouvez le constater, je fais assez souvent référence au lait de soja (ou autre laits végétaux) et aussi au tofu dans mes recettes. En réalité il y a toujours deux bricks de lait entamés dans mon réfrigérateur, du lait de vache et du lait végétal, de soja le plus souvent, mais aussi parfois de riz, d'amande... J'utilise l'un ou l'autre selon mes humeurs. J'avais déjà recherché, il y a plusieurs mois un appareil permettant de fabriquer du lait végétal maison, et je n'avais trouvé qu'un site outre-atlantique. Ayant de plus, peu de références concernant des expériences d'internautes français utilisant ce type d'appareil, j'avais laissé cette idée de côté...

C'est en faisant à nouveau une recherche sur les laits végétaux fabriqués maison, que je suis revenue sur le site très instructif en tous points de Liana "Cfaitmaison"-clic-. J'ai lu son article portant sur ces machines à lait végétal désormais trouvables sur le marché français en ligne. Après avoir fait ma mini-étude de marché pour trouver celle qui est adaptée à mes besoins, et calculé l'intérêt d'un tel investissement...J'ai arrêté mon choix sur le SojaMax DR280 aussi appelé Vegan Star.

Ensuite, je cherchais aussi une yaourtière depuis que la mienne avait terminé sa vie, éclatée par terre dans ma cuisine... Ni une ni deux, j'ai donc commandé le SojaMax et ses accessoires sur le site Style2Vie -clic- (très sérieux, rapide et ayant une attitude très commerçante vis à vis ses clients -si, si, j'ai testé-).Il y a une offre actuellement permettant d'avoir le SojaMax, le kit tofu, ainsi que la yaourtière à un prix avantageux par rapport au prix catalogue.
Néanmoins, cet article demeure un appareil électroménager onéreux, qui, selon l'usage de 1,5 à 2,5 litres de lait de soja/semaine, peut être amorti au maximum en 18 mois selon mes calculs. Il peut être rentabilisé plus rapidement si vous êtes plutôt consommateur de laits végétaux très chers type lait d'amande, de noisette, de riz...





Lait de Soja maison avec la machine à lait végétal


La machine:

Il s'agit d'un récipient robuste en inox 18/10, type bouilloire avec résistance enfermée dans un double fond, munie d'un couvercle avec touches, d'un moteur, prolongé par un pied mixeur plongeant sur lequel se fixe un filtre inox-étamine dont le maillage varie selon que l'on utilise du soja ou autre (livré avec deux filtres différents).


Mode opératoire:


Peser 70 à 100 g de graines de soja jaune dépelliculé (selon la consistance recherchée), dans un grand bol, couvrir d'eau tiède pour 6 à 8 heures. Passé ce délai, rincer à 3 reprises, les grains trempés qui ont doublé de volume.

Déposer les graines de soja dans le filtre-étamine inox réservé à cet effet avec en plus 1 CS de riz pour apporter un peu de texture veloutée (comme précisé dans le mode d'emploi).




Fixer le bloc moteur muni d'une tige mixeur sur le filtre-étamine,
Verser 1,3 litres d'eau dans le récipient "bouilloire" inox,
Clipser l' ensemble sur le récipient inox...
Appuyer sur "milk" c'est tout.

La machine s'est débrouillée toute seule, elle fait chauffer l'eau, se met à broyer tout cela à trois reprises, puis elle s' arrête. Elle fait infuser, enfin, elle sonne pour avertir que le lait est prêt. Et tout cela en 25 minutes environ. Il reste un broyat de soja appelé "okara" qui peut être utilisé en cuisine dans beaucoup de préparations: galettes, épaississant soupe ou sauces, pain, biscuits, gâteaux, crêpes, pâte à tarte ou à frire, ou simplement ajoutée aux céréales cuites: riz, boulgour, quinoa etc...Quand je testerai, je vous dirai... En texture, cela donne cela dans un bol, c'est doux, moelleux. On peut aussi le faire sécher au four doux et cela se conserve indifiniment!



C'est tout!Regardez moi ce lait, on dirait qu'il sort tout droit d'une brick toute prête !

Ce que j'en ai pensé:
Gustativement, j'ai été séduite par le résultat. Il a un goût neutre et doux, que l'on peut adapter selon les préparations. Si on le préfère léger ou plus consistant. Sur le mode d'emploi, il est proposé de filtrer le lait, mais je n'ai pas trouvé cela nécessaire. Le dépôt éventuel, au fond, est si fin. J'ai agréablement été surprise du résultat, vraiment!
Pour s'approcher au plus près, de certains lait du commerce on peu ajouter une pincée de sel de mer fin, et une cuiller à café de sirop d'agave ou de riz pour le goût. Personnellement j'aime bien nature, comme amélioré de sel/sucre du coup, pour la santé je ne ferai pas d'ajoût systématique.

Enfin, pour les plus curieux, le mode d'emploi précise aussi que l'on peut élaborer un grand choix d'autres laits végétaux...en particulier: du lait d'amandes, de riz, d'orge, de millet, d'épeautre, de blé, d'orge, et aussi, du lait de noisette, de pignons de pin, de pistache, de noix de cajou... donc en résumé, cela permet de faire du lait de toutes les céréales (et pourquoi pas de quinoa ?) et de toutes les graines oléagineuses.
Je ne manquerai pas de publier de temps à autre mes expériences en la matière si cela peut rendre service à ceux qui souhaitent aussi se lancer dans l'élaboration maison des laits végétaux pour des raisons de santé, ou simplement diététiques... Prochain épisode le tofu maison hi hi hi...J'ai testé, ça marche en plus... mais il va falloir être patient...peut-être au prochain billet si vous êtes sages...