lundi 24 décembre 2007

Bûche glacée Carambar et praliné

Avant toute chose, je profite de ce billet pour bien entendu vous souhaiter un Joyeux Noël à tous, joie, bonheur et paix pour ce réveillon de Noël. Ben voilà, cette année je n'ai pas dérogé à faire ma bûche de Noël. Après avoir trouvé (enfin) ma gouttière à bûche, j'ai voulu l'étrenner en réalisant une bûche glacée et d'une, une première pour moi, qui plus est, de ma propre "composition" et de deux... On va dire que pour celle-ci j'ai donné beaucoup de ma personne hi hi hi... Et bien, je ne suis pas peu fière du résultat... Tampis, si je flatte l'égo à ce point, pour une fois... Et puis, c'est Noël hein... Au point qu'une fois de plus, je me suis promenée avec ma bûche cet après-midi dans mon jardin, et ai pris mes photos sur mon banc préféré... J'ai dégusté l'entame, c'est exactement ce à quoi je voulais arriver. Je vous assure! Vraiment, je suis très contente du rendu! C'est mon premier petit cadeau-bonheur de la journée... si seulement je pouvais vous en faire partager un petit morceau!





Bûche glacée Carambar et praliné







Glace au Carambar

Crème au carambar, à commencer la veille

12 Carambar au caramel
1/2 l de lait entier
10 cl de crème liquide UHT
6 jaunes d'oeufs
20 g de sucre semoule

La veille, faire bouillir le lait avec la crème. Ajouter 10 Carambar et laisser fondre en remuant le mélange. Dans une terrine, fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre. Délayer avec le lait parfumé, puis faire cuire et refroidir cette crème. Après refroidissement, conserver la crème aux Carambar au réfrigérateur.
Le jour même, faire prendre la crème en sorbetière sans oublier d'ajouter les 2 Carambar restant, préalablement détaillés en petits morceaux.

(Source: Délices d'initiés de Frédérick Es. Grasser-Hermé, éd. Noesis.)






Dacquoise au praliné



A faire la veille




125 g de noisettes entières réduites en poudre,
125 g de sucre glace,
45 g de sucre semoule
5 blancs d'oeufs « cassés »,
20 g de pâte de noisette ou de purée de noisette Bio.


25 g de brésilienne (facultatif) pour le montage de la bûche le lendemain.

1 Tamisez les noisettes en poudre et le sucre glace au-dessus d'une terrine et ajoutez les noisettes concassées.
2 Montez en neige les blancs d'oeufs en les meringuant petit à petit avec le sucre semoule.
3 Faites ramollir la pâte de noisette en la mélangeant avec 1/5 des blancs.
4 Versez par-dessus le reste des blancs.Incorporez-les à la préparation aux noisettes et mélangez en soulevant l'ensemble avec une spatule.
5 Mettez la pâte dans une poche munie d'une douille n° 9 et dressez-la en commençant par le centre de la plaque, et en la dressant en forme d'escargot jusqu'à couvrir toute la plaque de votre four tapissée de papier sulfurisé. Cuire à 180°C pendant 20 minutes. Piquer doucement à l'aide d'une aiguille, elle doit ressortir sèche. Laisser refroidir et conserver dans un endroit frais jusqu'au lendemain. Jour du montage de la bûche.




(Inspiré de Recettes de Cuisine.tv -clic-)

Montage de la bûche




Poser la gouttière retournée sur la dacquoise. Découper au couteau tout autour. Ceci formera le "socle" de la bûche. Réservez.

Pour garnir la gouttière, découpez un autre rectangle de film étirable, y démouler le rectangle de dacquoise en retirant le papier sulfurisé. Recouvrir de film étirable à nouveau. Retourner l'ensemble, bien tendre les deux films ensemble, vous pourrez ainsi déposer le côté bien lisse de dacquoise du côté de la paroi de la gouttière afin d'avoir une bûche très régulière une fois démoulée. Retirez le film étirable qui se trouve du côté où vous garnirez de glace. Découpez à l'aide d'un couteau de peintre si nécessaire de chaque côté des bords pour avoir un fini soigné et de quoi y déposer votre "socle" au final.


Il vous restera une petite langette de dacquoise, que vous pourrez mettre entre deux couches de glace. Réservez-la pour le moment.


Une fois votre glace prise dans votre sorbetière. Prélevez 1/4 et ajoutez-y 25 g de brésilienne pour apporter du croquant. Versez cette préparation de glace à la brésilienne sur le fond de dacquoise dans la gouttière. Bien égaliser la surface. Ajouter la languette de dacquoise au centre en veillant à ce qu'elle soit bien au centre. Versez le reste de glace au carambar jusqeuà ras bord de la gouttière. Enfin, terminer par le dernier rectangle de dacquoise, appelé "socle". Bien tasser. Rabattre enfin le film étirable qui a été placé entre la gouttière et la dacquoise qui dépasse de chaque côté des bords, sur le socle de votre bûche. Mettre au congélateur pendant 2 heures au moins.


1/4 d'heure avant le service. Sortir votre gouttière, la déposer au réfrigérateur. Au moment de servir. Retournez la gouttière sur un plat. Prendre à deux mains le film étirable et forcer un peu pour démouler la glace. Le film est bien pratique pour l'aider à sortir sans abîmer la dacquoise.



Une fois retournée, votre bûche est maintenant à l'endroit! Saupoudrez généreusement de sucre glace. Décorez avec des petits sujets de Noêl, motifs en chocolat etc... Feuille de houx en pâte d'amande ou autre.


Servir seule, ou accompagnée d'une sauce caramel au beurre salé, ce que je vais faire d'ailleurs... la recette, c'est celle d'Eryn, du blog "Eryn et sa folle cuisine" (clic).



Sauce Caramel à la fleur de sel d'Eryn


Pour 1 pot de taille moyenne :
- 200 g de sucre
- 2 càs d'eau
- 20 cl de crème liquide entière UHT
- 20 g de beurre
- 1 pincée de fleur de sel


1/ Faire chauffer au micro-ondes ou dans une casserole la crème liquide. Couper le beurre en dés. Parallèlement, dans une casserole, porter à ébullition l'eau et le sucre sans remuer jusqu'à ce que la coloration soit brun foncé. Retirer alors du feu.
2/ Ajouter la crème chauffée dans le caramel en remuant. Ajouter le beurre en dés puis la fleur de sel. Reporter le tout à ébullition et laisser frémir environ 2-3 minutes ( voire un peu plus si vous la souhaitez un peu plus épaisse ). Retirer du feu, mettre en pot. Laisser refroidir à température ambiante puis conserver au réfrigérateur.

Bon à savoir : Cette sauce est plutôt liquide au départ et s'épaissit en refroidissant. Si vous la souhaitez liquide, il vous suffira de l'allonger avec un peu de crème au moment opportun. Elle accompagne volontiers gaufre, crêpes et autres...

(Source: Eryn, du blog "Eryn et sa folle cuisine" clic )




Ce que j'en ai pensé:


J'adoooorrrrre! J'attends le verdict de Monsieur Séverinette et de la puce ce soir... Mais quand il y a carambar, il y a moitié de chemin de parcouru... hi hi hi. Cette bûche, enfin ma bûche, fera partie de mes recettes fétiches! Et cette sauce au beurre salé c'est un péché... Miam! Au fait, si vous désirez vous procurer de la brésilienne, c'est sur MiamStramGram (clic ici) que vous trouverez cela cela permet de faire des miracles...Allez, Joyeux Noël à tous!

7 commentaires:

Beah a dit…

Superbe bûche, qui doit passer toute seule, même après un repas copieux.

christhummm a dit…

alors, le verdict des "gouteurs" ???? ho je suis sûr qu'ils ont fait hummmmmmmmmmm !!!!

Joyeux Noël !!!

mickymath a dit…

elle est superbe!! joyeux noel!! biises micky

Lisanka a dit…

Elle est superbe cette bûche!passe un bon noel en compagnie des tiens, profite en bien,

bises,
Lisanka

Fidji a dit…

avec un peu de retard Joyeux Noël @ la p'tite famille et avec une si belle bûche en dessert z'avez du vous régaler
biz

Mitch a dit…

elle est magnifique, j'ai tout de meme un reproche à te faire, on ne peut pas y gouter.
bonne fete de fin d'année, profite bien des tiens et meilleurs voeux à tous santé et bonheur pour 2008

nathalie_b a dit…

superbe cette bûche...