lundi 24 septembre 2007

Pintade aux morilles

Ce week-end, j’ai mis à décongeler une volaille, persuadée que j’avais affaire à un poulet fermier. Mais, une fois la bête dégourdie, je m’aperçois qu’il s’agit finalement d’une pintade. Du coup j’ai improvisé. J’ai sorti la cocotte en fonte pour l’occasion et hop c’est parti pour du bruit dans la cuisine aux effluves forestières!


Pintade aux morilles

1 pintade fermière (à défaut un poulet ferait l'affaire...),
2 CS d’huile d’olive,
une feuille de laurier,
une branche de thym,
25 cl de bière blonde,
1 CS de fond de volaille Maggi,
1,5 à 2 CS de maîzena,
10 cl de crème liquide (de soja ou de vache),
1 poignée de morilles déshydratées.
sel, poivre.

Accompagnement :
800 g de haricots verts cuits à la vapeur,
125 g de mélange riz/soja/lentilles ou Carrefour Bio ou de graineénergie cuits à l’eau.


Mettre la poignée de morilles à gonfler dans un bol d’eau tiède.
Découper la volaille. Faire chauffer l’huile d’olive dans la cocotte en fonte à feu vif. Y saisir les morceaux sur tous les côtés. Réservez au fur et à mesure. Une fois tous les morceaux dorés, les placer à nouveau dans la cocotte et arroser copieusement de bière. Ajouter thym et laurier, saupoudrer de fond de volaille. Saler et poivrer. Bien remuer les morilles dans le bol d’eau. Verser le contenu du bol dans un filtre à café, ceci permettra de retirer le sable. Récupérer le jus de trempage et le verser sur les morceaux de viande, et ajouter les morilles. Couvrir et laisser mijoter à feu doux environ une heure.

Au bout de ce temps, vérifier la cuisson de la viande. Dès que les morceaux sont tendres, les retirer de la cocotte afin qu’il ne reste que le jus de cuisson et les morilles dans le fond de la casserole. Mettre sur feu vif. Diluer la maïzena dans un peu d’eau froide et verser sur le jus de cuisson, bien mélanger au fouet, laisser épaissir. Rectifiez l’assaisonnement. En dernier ajouter 10 cl de crème, mélangez et laisser encore reprendre quelques bouillons. Versez cette sauce dans une saucière. Remettre les morceaux de pintade dans la cocotte à feu très doux, pour un maintien au chaud jusqu’au service.

Dresser les assiettes d’un morceau de pintade, un petit fagot de haricots verts et d’une mignonnette de riz. Versez généreusement de sauce et de quelques morilles. Régalez-vous !


(Source: Séverine, SSDD)

Ce que j’en ai pensé :
Eh bien nous nous sommes régalés avec cette pintade totalement improvisée ! J’adore les morilles mais en raison de leur coût, j’en cuisine très rarement. Là c’était sur un coup de tête, et finalement, elle a bien su trouver preneur et preneuses.

2 commentaires:

Fabienne a dit…

La pintade ça change des autres volailles !

Elza Zou a dit…

J'ai trouvé mon repas pour Noël!!
Merci!!