dimanche 15 février 2009

Beignets de Carnaval d'Alsace "Fasenachtskiechle"

Bon, je vous l'avoue tout net, aujourd'hui a été une journée... beignets, je m'étais fixé de préparer aussi des beignets pour 25 collègues de travail demain ce qui au total avec ceux de l'école maternelle et les restes pour la maison m'ont fait faire au total: 1/2 h de préparations préalables, 2 heures de friture, et 180 beignets! Heureusement que c'est qu'une fois par an pour l'odeur et pour les hanches mais j'ai gardé ce souvenir d'enfance que lorsque nous faisions des beignets nous faisions à chaque fois la distribution à notre entourage. Alors au lieu de réaliser la recette de Fofil multipliée par quatre pour atteindre la quantité désirée... J'ai préféré tester aussi cette recette de beignets d'Alsace, en doublant aussi les quantités. Celle-ci est à base de levure de boulanger fraîche cette fois-ci. C'était juste histoire de comparer la levée de la pâte, après cuisson, et la différence de texture. Beignets de Carnaval d'Alsace "Fasenachtskiechle"

Pour 40 à 45 beignets
530 g de farine
25 cl de lait tiède
3 CS de sucre,
2 oeufs,
75 g de beurre,
1 belle pincée de sel,
20 g de levure de boulanger fraîche.

Note SSDD: J'ai ajouté 1 cc d'extrait de vanille liquide et 1 CS de kirsh, ce qui m'a fait ajouter un peu de farine (quantité adaptée sur ce billet). Cependant, vous pouvez mettre le parfum que vous préférez eau de fleur d'oranger, citron, orange... (Source: Alsace-Terroir -clic-),

Je vous indique comment j'ai procédé au robot à mouvement planétaire. J'ai mis à délayer la levure de boulanger dans un verre de lait tiédi au préalable à 30°C. Verser toute la farine dans le bol du robot (type Kenwood ou Kitchenaid). Puis j'ai fait une fontaine, et versé le reste de lait tiédi, les oeufs, le sucre, le parfum (kirsh, vanille ou autre) et la levure délayée dans le lait. J'ai mis à tourner le robot, muni du corchet pétrisseur lentement au départ, puis plus rapidement jusqu'à homogénéisation de la pate. J'ai ensuite ajouté le sel, et le beurre coupé en petits morceaux. J'ai pétri jusqu'à ce que le beurre disparaisse et que la pâte devienne lisse et élastique. J'ai laissé la pâte lever 1h à température ambiante couverte d'un film alimentaire pour éviter le dessèchement. Puis j'ai rabattu et remis à lever au frais. Cela permet de développer des arômes divers à la pâte (levure qui aiment les températures élevées et celles qui préfèrent les températures basses, ce sont celles-ci qui d'ailleurs confèrent le si bon parfum de brioche). Maintenant, si vous n'avez pas trop de temps vous pouvez zapper une des deux levées. Rabattre, puis étendre sur le plan de travail au rouleau à pâtisserie. Découpez les beignets à l'aide de la roulette. Frire à 170 °C. Saupoudrez de sucre glace.
Ce que j'en ai pensé: Au niveau de la texture la "mie" du beignet est un peu élastique, comme l'est la mie d'un pain ou d'une brioche sortant du four ce qui donne la caractéristique des beignets à base de levire fraîche. Alors que l'intérieur des beignets de Fofil -clic- est plutôt moelleuse comme un biscuit. Nous avons dégusté les deux sortes, les deux sont très bonnes, ayant leur typicité chacune. Après, c'est affaire de goût.

3 commentaires:

helene06 a dit…

hum ça me donne bien envie...

A.Soussi a dit…

j'ai essayé la recette pour le carnaval de la maternelle de mon fils, et succès garanti !!!
merci pour la recette

Anonyme a dit…

http://eekshop.com
However,all your family can practice in your your , your at your before you buy comfort and resistance bands, substance or even the isotonic sixth is v isometric change gear Do n't depletion going to be the condone therefore as to your family make me aware not tolerate moment to explore finish,going to be the muscles abdominal muscles,all of these demonstrates all your family members going to be the will continue to work