mardi 31 juillet 2007

Le gâteau Marie-Louise, si cher à Eric Fréchon...

Tout a commençé au mois de mars à la sortie de "Cuisine by Cyril Lignac #1" . Je m 'étais régalée de regarder les photos soignées de ce magazine de cuisine et de lire et relire certains articles. Mais celui qui m'a le plus marqué était celui situé sur la toute dernière page de ce premier numéro... Il y avait une page consacrée à un souvenir gourmand, un souvenir d'enfance d'Eric Fréchon, Chef du Bristol à Paris, 2 étoiles. Il décrivait un souvenir d'enfance, celui de sa première dégustation du "Gâteau Marie-Louise" lorsqu'il avait une dizaine d'années. Sa description l'assimilait à un soufflé fin et léger, qui se mange froid. J'étais restée sur ma faim car la recette était simplement décrite sans pour autant mentionner les proportions exactes... Déception...pour une gourmande deux étoiles...Malgré un appel d'une lectrice, les rédacteurs du magazine répondent que E. Fréchon n'a pas donné la recette exacte...

Hier en flanant à la Maison de la Presse du bourg voisin, je fais mon petit tour au rayon cuisine et je décide d'acheter le numéro 3 et là Oh miracle, un lecteur - Merci André- a transmis la recette du gâteau Marie-Louise à la Rédaction de "Cuisine By..." Alors là autant vous dire que cela a fait tilt dans la tête et ma casserole dès ce soir!!!

Tadam, Tadam, le fameux gâteau Marie-Louise le voici le voilà... Un gâteau magique si si!

Gâteau Marie-Louise, si cher à Eric Frechon

1/2 l de lait,
3 CS de farine,
100 g de sucre,
15 morceaux de sucre,
125 g de beurre,
4 oeufs
- Ma touche perso: une cuiller à café d'extrait de vanille -

Préchauffer le four à 180°C. Dans une casserole, travaillez au fond la farine et le lait jusqu'à la disparition des grumeaux. Portez à ébullition sans cesser de tourner et laissez frémir 5 minutes. Ajouter le sucre en poudre et le beurre, l'extrait de vanille (facultatif), mélangez et laissez tièdir, fouettez les blancs d'oeufs en neige pour qu'ils soient très fermes. Incorporez au mélange lait-farine, les jaunes d'oeufs, un par un, puis les blancs. Dans une casserole, préparez un caramel en faisant cuire les morceaux de sucre et 1/2 verre d'eau. Quand le caramel est doré, versez dans un moule à savarin et faites cuire au four dans unn bain marie pendant 1 h. Laissez refroidir. Trempez le moule dans de l'eau chaude quelques secondes afin de pouvoir démouler. On peut parfumer le caramel avec du gingembre ou de la cannelle en poudre.
(Source: André, lecteur de Cuisine By...#3)

Ce que j'en ai pensé:

Je n'ai pas résisté à y plonger la cuiller pour prendre la photo... Ouh là là certes on est bien loin du gâeau diététique au fromage blanc à 0% mais franchement c'est la première fois que je mange un gâteau si curieux en bouche...Je me suis prise pour un ange l'espace de quelques secondes... BOn daccord là j'abuse mais bon... On va dire alors que je me suis sentie pousser des ailes en medisant, mais alors c'est ça le gateau Marie-Louise... C'est comme un soufflé au fromage mais encore plus moelleux et sucré bien sûr!!! Je vous assure que ce gâteau mérite au moins d'être réalisé une fois dans sa vie, tellement sa texture est déconcertante...

Il est tout comme l'a décrit Eric Frechon (ce qui m'a confirmé que je l'avais réussi hi hi hi). Ce n'est pas une mousse, ni un bavarois, ni un biscuit, c'est un nuage....une texture particulière inimittable, indescriptible... Il faut l'avoir eu sur le bout de la langue pour se faire sa propre idée.

Je cite Eric Frechon:
"Je me souviens... avoir trouvé ça très original. Le gâteau Marie-Louise n'est ni une mousse ni un biscuit. La texture est déstabilisante: quand on le voit, on pense que c'est un gâteau qui se tient, puis on plonge la cuiller et on se rend compte que c'est aérien. C'est mou comme une éponge et ça se tient. Je n'ai jamais vu ça ailleurs, même chez les grands pâtissiers et les chefs, épris de cuisine moléculaire."

Voilà vous avez maintenant tout entre les mains pour vous faire votre propre idée d'autant que, finalement, cette recette est d'une simplicité déconcertante... avec les ingrédients que toute ménagère a dans son placard lait, farine, oeufs, sucre beurre et puis c'est tout... le reste n'est que magie! laissez-vous tenter. Je vous assure que vous ne serrez pas déçus!

22 commentaires:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Vraiment très intéressant et alléchant! Ce gâteau m'intrigue...

PROVENCE a dit…

La description est si belle qu'il n'est pas possible de résister à faire un essai.

choumie a dit…

Je ne résiste pas non plus à l'appel de ce gâteau magique. Et hop dans mes favoris pour l'essayer plus tard !

Lisanka a dit…

Moi aussi je l'ai mis dans mes favoris. J'adore sa texture humide!!!!!

christine a dit…

tentatrice va !!!!!!!!

Clo a dit…

si tu retires la farine, ça donne la recette de la crème aux oeufs... il a l'air très bon, et il est bien réussi!

easykitchen a dit…

vendu, tu m'as convaincue que ce gateau doit etre divin

Tiuscha a dit…

Ca c'est une découverte ! Je sens que ta recette va devenir un best sur la culinosphère !

Valérie la gourmande bleue a dit…

Tu nous séduit avec cette recette, tu sais si bien en parler et tes photos sont évocatrices!

Carpe Diem a dit…

C'est parti! J'espère qu'il sera aussi alléchant que le tien.

Séverine, auteur du blog SSDD a dit…

Merci à toutes! bon ben vous savez ce qu'il vous reste à faire hein... et j'attends votre retour avec vos commentaires de gourmets ensuite :)

Choupette a dit…

Etonnant ce gâteau! Tu nous donnes envie de le tester! et comme tu le fais remarquer , nous avons toutes les ingrédients à la maison.

barbichounette a dit…

C'est une recette très sympa et surtout très originale !!!!
Je la testerai !!!!!
Bizzzzzzzzz
Barbichounette

veronica a dit…

mais quel moelleux incroyable ce gateau une vraie magie.....

laetitialily a dit…

Avec de tels arguments il est impossible de ne pas le gouter!!!

Fidji a dit…

yaplusqua ;)
merci pour cette découverte t
biz

michette a dit…

il me parle ce gâteau !
je vais l'essayer bientôt.

Anonyme a dit…

j'ai tenté : je ne suis plus la même !!!
Excellent, vraiment.

Marie a dit…

Je viens de retrouver cette recette mise dans mes favoris depuis un moment. Je crois bien que je vais la tester d'ici peu, car depuis longtemps je cherche à faire un gâteau à la consistance aérienne. Cependant penses-tu qu'il est obligatoire de faire le caramel? A ton avis peut-on opter pour une version sans? Car je l'imagine bizn servi avec un petit coulis de fruits rouges ;-)

Alexandra You a dit…

Bonjour,
après avoir testé votre recette, je me suis permise de la mettre sur mon blog tellement il est délicieux.
en espérant que ca ne dérange pas
Merci pour ce très bon dessert...

Christian a dit…

J ai teste le Paris d'eau ville ce jour mais je ne sais pas

pourquoi le gateau a monté et la moitié de la preparation est tombé dans le bac d eau.D après vous que c est il passe

muscovado a dit…

bonjour!! je viens de tomber sur ce blog et j'avoue ma surprise; Eric Fréchon est normand, je le suis aussi (née à Avranches); ma grand-mère nous faisait ce dessert, mais elle l'appelait "bourguignon"; elle m'a laissé sa recette que je ne me lasse pas de faire; mes amis me le réclament tout le temps!! une petite merveille; la différence est que je ne bats pas mes blancs en neige! je vais essayer la prochaine fois! mais j'avoue, ce dessert est unique! merci Mamie