vendredi 11 mai 2007

Pain du pêcheur à l'épeautre

Et bien voilà, je suis en pleine découverte de produits naturels en ce moment et je dois dire que j’avais testé gentiment les algues nori dans des sablés aux gaudes (ici) et elles m’avaient fait bonne impression car elles restent discrètes… Ne souhaitant pas en rester là, j’ai acheté un sachet de mélange d’algues dit ‘mélange du pêcheur’. Le parfum qui s’en dégage sent vraiment la marée, l’iode… Parfum auquel mon odorat n’est pas habitué… Vaille que vaille, courageuse et téméraire devant ma machine à pain de matin je me suis dit oserai-je ??? et bien oui… J’ai laissé mon imagination culinaire vagabonder et j’ai donc ‘inventé’ si ‘l’on peut dire, mon premier pain aux algues… Je vous l’avoue tout net que je ne m’en suis ventée à personne, seule la cuisson du pain est venue vendre la mèche ou du moins, montrer que ce pain là ne serait pas comme les autres…

Avant mes commentaires de dégustation la recette :


Pain du pêcheur à l’épeautre

1,5 cc de levure sèche (briochin) ou 12 g de levure fraîche de boulanger
250 g de farine de blé T 65
250 g de farine d’épeautre T70
330 g d’eau
1,5 cc de sel de mer fin
10 g de « salade du pêcheur »- coupe fine d’algues sèches nori, dulce et laitue de mer

Programme Pain Français, 6h
Recette élaborée pour Machine à Pain Panasonic SD 253.

(Source : Mon insolence boulangère de ce matin)


Ce que j’en ai pensé

Je ne vous cacherai pas que l’odeur de marée, iodée lors de la cuisson m’a déstabilisée. N’étant pas habituée à ces parfums, j’ai eu peur et je regardai s avec soulagement le reste de pain au son de la veille en tentant de mesurer si… par malheur… on en aurait suffisamment pour nous trois ce soir, ben oui en plus j’avais prévu de servir nos premiers radis du potager avec du beurre salé… Sur la table, je dépose donc le pain au son et ce pain du pêcheur à l'épeautre…
Il avait bien eu le temps de se ressuyer, et l’odeur de mer était partie…

Les radis et les petites parcelles de beurre n’attendaient que cela. Et bien j’ai goûté ce pain aux algues. La première bouchée est surprenante, fine, discrète. Puis une deuxième, garnie de beurre salé, puis une troisième pain/beurre salé/radis extra-frais… Une invitation au voyage... c’est quand qu’on va en Bretagne ?????

Bon ben vous l’aurez compris ce pain est étonnant et on s’est régalé… comme quoi… Une magnifique découverte aujourd’hui, de saveurs, et un bouquet de bonnes choses pour la santé… à vous !

6 commentaires:

Valérie la gourmande bleue a dit…

Quelle belle création!

Anonyme a dit…

bonjour ,
est-il nécessaire d'avoir une machine à pain?
J'ai bien envie d'essayer, cela a l'air particulièrement réussi,
merci
Joëlle

Séverine, auteur du blog SSDD a dit…

Bien sûr Joëlle, un pain peut être fait sans machine à pain et ensuite cuit au four. Il en sera encore meilleur!

Personnellement, je réalise plus de pains en MAP parce que je n'ai pas forcément le temps de le faire en cuisson au four.

izou a dit…

Trés original! belle découverte culinaire!

Lisanka a dit…

Je note la recette, c'est très original

Flo a dit…

Comme quoi c'est ce qu'on peut appeler une expérience concluante !