dimanche 25 février 2007

Vaution

Envie d'une petite balade culinaire ce week-end, alors qu'au départ je pensais réaliser une spécialité française, la flognarde aux poires... partie remise... Voici donc une spécialité belge, de la ville de Verviers. Sou a réussi à soutirer la recette à un pâtissier de cette ville…Elle précise qu’en Belgique, le vaution s'achète en huitième de part car ce sont des tartes en très grand format. Il peut être fourré avec des pommes, de l'abricot mais les puristes préfèrent le nature. La photo d’une part de cette spécialité m’a intriguée. Moitié du chemin était fait. J’avais les ingrédients sous la main alors zouh c’est parti pour le petit bout de chemin qu'il restait à faire!

En préparant mes ingrédients la pâte m'a semblé correcte (j'ai diminué la quantité de beurre par deux). J’ai juste ajouté 2 à 3 CS de lait car la pâte était sèche lors du pétrissage (j’ai utilisé de la T65, n’ayant plus de farine de gruau T45 à la maison). Par contre pour la garniture, en lisant le descriptif de Sou, j’ai fait une coupe franche. Je ne pouvais déontologiquement pas mettre une garniture aussi riche! Je l’ai tout simplement divisé les proportions par deux ! Et cela m’a semblé largement suffisant ! J’ai eu de quoi bien garnir chaque disque du Vaution.



Vaution

Ingrédients pour 1 vaution

La pâte :
1/4l de lait ,
20g de levure fraîche,
7g de sel
450g de farine
125g de beurre
25g de sucre fin

Garniture
150 g de beurre fondu

Le sucre
500g de sucre fin
50g de farine
Cannelle moulue - environ 25g (suivant goût personnel)

Dorure
1 jaune d’œuf, battu avec une CS de lait

Préparation

La pâte

Mélanger la farine, le lait + la levure, ajouter le sel. Laisser reposer 15 minutes. Ajouter le beurre, le sucre et bien mélanger le tout afin d'obtenir une pâte bien lisse. Diviser la pâte en 4, faire des boules, les couvrir d'un plastique et laisser reposer 15 minutes. Faire fondre le beurre de laiterie dans un récipient.

La garniture

Mélanger le préparation avec le sucre. A l'aide d'un rouleau à pâtisserie, étendre la pâte et lui donner la forme ronde, la déposer sur la platine préalablement graissée. A l'aide d'un pinceau, enduire d'oeuf le bord de la pâte (environ 2 centimètres). Avec un deuxième pinceau, badigeonner le fond de pâte de beurre jusqu'à 2 centimètres (partie peinte à l'oeuf). Sur le beurre, ajouter environ 150g du mélange sucre. Prendre un deuxième pâton plus petit que le premier (il ne doit pas dépasser le mélange de sucre), piquer ce pâton à l'aide d'une fourchette avant de la poser sur le sucre, le badigeoner de beurre puis ajouter le sucre. Prendre le troisième pâton et refaire la même chose. Cela compose les différentes couches du vaution. Rouler le quatrième pâton et l'étendre sur la totalité. Bien souder les bords. Peindre le couvercle à l'oeuf. Laisser lever 20 minutes. Pratiquer un trou (cheminée) au milieu du couvercle, cuire environ 30 minutes à 200°C.

(Source : Forum Au coin du feu, Merci à Sou d’avoir partagé cette recette)

technorati tags:



Ce que j’en ai pensé…

A la dégustation j’ai bien aimé, le goût de la cannelle est puissant. C’est vraiment une pâtisserie pour les amateurs de cet épice! Elle était cependant encore trop sucrée à mon goût ! Verdict, cette spécialité à la coupe est très esthétique, je la referai avec un lit de compote entre chaque disque et je pense que là, je l’adopterai définitivement ! Une découverte bien sympathique de nos amis belges.


8 commentaires:

leonine19 a dit…

hmm connaissais pas ce délice belge, miam!

Tiuscha a dit…

Il y a peu, je disais justement que j'ai tout plein d'abricots qui se languissent dans des bocaux. Tant pis pour les puristes !

Mitch a dit…

très jolie presentation !!
je ne connais pas cette spécialité

Tibo a dit…

Superbe blog, bravo à toi... je t'ai mis en lien sur mon site photo : http://instantane.blogspot.com

emiledgar a dit…

Couper le beurre en tiers; ce n'est plus un vaution!

Anonyme a dit…

On l'appelle parfois tarte au sucre, donc hors de question de diminuer les quantités de sucre et cassonade, même chose pour le beurre !
C'est une recette verviétoise, donc n'oubliez pas, ça se prononce le "vôtchon" !
Bon appétit

Harold de Verviers

Anonyme a dit…

habitante de Verviers et nièce d'un boulanger qui le préparait d'une manière plus que royale, je confirme ce que Harold dit : surtout ne pas diviser les proportions. Chez nous le vrai Vaution coule de sucre quand on le coupe et ne se mange qu'en petite quantité (à la fois !!!)
bien à vous et bonne nouvelles découverte de-ci de-là

Anonyme a dit…

habitante de Verviers et nièce d'un boulanger qui le préparait d'une manière plus que royale, je confirme ce que Harold dit : surtout ne pas diviser les proportions. Chez nous le vrai Vaution coule de sucre quand on le coupe et ne se mange qu'en petite quantité (à la fois !!!)
bien à vous et bonne nouvelles découverte de-ci de-là