jeudi 21 décembre 2006

Tarte aux poires miel-anis

Mon voisin m’a apporté des poires de Coque (Merci Gérard et Isa !), une variété normande. Elles se présentent sous la forme de grosses poires bien rondes, à la chair très ferme et âpre. Autant dire qu’elles ne sont pas très agréables au couteau comme on dit… Mais elles réservent de bonnes surprises en pâtisserie. A défaut d’avoir pu obtenir une véritable recette de pâté aux poires de la région dieppoise, j’ai donc mis en marche mes neurones pour mettre ce fruit à l’honneur ce soir, dans ma cuisine…Et ça a donné ça !



Tarte aux poires miel-anis

1 pâte feuilletée,
1 kg 500 de poires de Coque,
40 g de beurre demi-sel,
1 belle CS de miel,
80 g de poudre d’amandes,
1 éclat de badiane ou anis étoilé,
1 jaune d’œuf,
2 CS d’amandes effilées.

Faites dorer les amandes effilées, à sec dans une sauteuse anti-adhésif, réserver dans un ravier.

Eplucher les poires, évider le cœur dur et les pépins. Les couper en morceaux.
Toujours dans la sauteuse anti-adhésive, fondre le beurre, ajouter les poires et l’anis étoilé. Laissez les poires fondre à feu moyen. Elles vont rejeter beaucoup de jus. Ajouter la cuiller à soupe de miel.
Lorsqu’elles sont fondantes, mais qu’elles se présentent encore en morceaux. Verser les poires dans une passoire. Récupérer le jus et le remettre dans la sauteuse avec l’anis étoilé, et faire réduire ce jus à feu vif.

Pendant que le jus réduit, étendre la pâte feuilletée sur une grosse tourtière, ou en petites tartelettes (comme je l’ai fait).
Détendre le jaune d’œuf avec un peu d’eau ou de lait (1 CS) en le battant à la fourchette.

Préchauffer votre four à 210°C.

Badigeonner la pâte feuilletée de jaune d’œuf pour ne pas qu’elle détrempe à la cuisson par le jus que les poires produiront encore. Récupérer le jus qui a continué à s’écouler de la passoire et l’ajouter à nouveau dans la sauteuse, mélanger. Une fois que le jus a bien réduit, ajouter d’un coup les amandes en poudre. Bien mélanger. Laisser réduire jusqu’à obtenir une crème onctueuse. Mettre hors du feu.

Verser les poires sur la pâte feuilletée, verser la crème d’amande en prenant soin de retirer l’éclat de badiane. Si il vous reste des chutes de pâte, coupez les en bandelettes à l’aide d’une roulette et disposez les en diagonales superposées d’une sens et de l’autre pour former des losanges.

Badigeonnez de jaune d’œuf, éparpillez les amandes effilées. Enfourner. Cuire 1 heure environ.

Laisser refroidir, démoulez la tarte sur grille afin qu’elle reste croustillante.
A déguster tiède avec de la glace à la vanille ou du nougat glacé.




Variante:

La tourte aux poires miel-anis















Vous pouvez former les tourtes comme ci-dessous en réalisant deux disques de pâte feuilletée : un du diamètre de la taille voulue de la tourte et un deuxième plus grand pour qu’il couvre bien la garniture, souder les bords. Vous pouvez faire de jolis décors à l’aide de la pointe d’un couteau, puis badigeonnez le tout de jaune d’oeuf. Si c'est pour une galette de l'Epiphanie, l'anis étoilé pourra servir de fève!

(Source : Sens Sans Dessus Dessous – Séverine).

technorati tags:

3 commentaires:

mitch a dit…

je me servirai bien une petite part de ta tarte, elle est magnifique

Manue a dit…

Ca me donne quelques idées pour la semaine prochaine, voilà un bon gâteau qui sent l'hiver et le thé au coin du feu. Merci Séverine !

Séverine, auteur du blog SSDD a dit…

Merci Mitch, il n'y en a déjà plus, en version tartelette, chacun la sienne et hop! y'en a plus!

Manue, pas de problèmes, tu peux tester, elle est simple faire.